Nos résultats – AMP / FIV

Depuis la naissance, en 1978, de Louise Brown, premier bébé conçu en éprouvette, près de 7 millions de bébés ont été conçus dans le monde.

En France, selon l’INED, près d’un enfant sur 20 naît grâce à l’assistance médicale à la procréation.

Créé dans les années 1980 à Sèvres, le centre d’assistance médicale à la procréation du CH4V est l’un des plus anciens de France. En effet, c’est ici qu’est née en juin 1982, Alexia, deuxième bébé FIV français. Au 31 décembre 2007, 3 573 bébés été conçus par Fiv, micro-injection, transfert d’embryons congelés ou insémination intra-utérine.

Les résultats en France

La loi de bioéthique impose désormais à tous les centres d’AMP d’envoyer chaque année à l’Agence de Biomédecine (ABM), le détail de toutes les tentatives faites et leurs résultats. Ces résultats figurent désormais en clair sur le site de l’ABM, il s’agit toutefois de taux corrigés par le type de population prise en charge pour corriger le fait que certains centres ne prendraient que les « bons cas », c’est-à-dire les femmes jeunes !

L’Age de la femme est le premier facteur de succès d’après l’ABM. En 2015 si le taux d’accouchement/ponction en France était de 20.5%, il n’était plus que 9.1 % à 40 ans et de 5.5% à 42 ans.

Les résultats publiés par l’ABM datent toujours de 2 ans (les femmes qui sont enceintes en décembre par exemple accouchent en septembre de l’année suivante dite, année N+1). Nous devons donc envoyer nos grossesses de l’année N au 31 décembre de l’année N+1 et l’ABM les publie l’année N+2.

Comment se calcule un taux de grossesse ? C’est un rapport avec au dénominateur les grossesses et au numérateur les tentatives.

En France, les derniers résultats publiés en 2019 par l’ABM qui portent sur l’année 2017 font état d’un taux d’accouchement moyen par tentative en intraconjugal (hors don de sperme et don d’ovocyte) de 10.5 % en Insémination, de 20.2 % en FIV, de 20.6 % en ICSI et de 19.2 % après transfert d’embryon congelé.

En moyenne, une tentative FIV ou ICSI sur 5 aboutit à une naissance, mais ces résultats varient selon de multiples paramètres : âge de la femme, réserve ovarienne, poids, tabagisme, rang de la tentative, durée d’infertilité, causes de l’infertilité et…  qualité des centres!

Nos résultats

Au CH4V nous prenons en charge en AMP environ 1 200 couples chaque année (en insémination intra utérine, en FIV, en ICSI ou pour transfert d’embryons congelés).

En 2016 :

En insémination intra utérine nos résultats, avec 19.1 % d’accouchement par insémination, sont supérieurs aux taux français moyen de 11.7 %.

En FIV / ICSI, notre taux d’accouchements issus de transferts d’embryons frais par ponction était de 22,6% (contre 20,6% en France).

Le taux cumulé de naissance par ponction prenant en compte les embryons frais et les éventuels embryons congelés était de 30.3 % chez nous contre 25.9 % en France en moyenne.

Le taux d’accouchements par décongélation d’embryon était de 21,1%, contre 18,3% en France.

En 2017 :

En insémination intra utérine nos résultats avec 20.2 % d’accouchement par insémination sont toujours très supérieurs aux taux français moyen de 10.5 %.

Notre taux d’accouchements issus de transferts d’embryons frais par ponction était de 23.4 %, contre 20.5 % en France.

Le taux d’accouchements par décongélation était de 19.2 %, contre 19.2 % en France.

Pour 2018 nous ne connaissons pas encore tous les accouchements mais notre taux de grossesses échographiques était de 34.3 %.

Si nombre de conditions favorables sont réunies : moins de 35 ans, 1ère tentative, poids idéal et absence de tabagisme, nous vous proposerons le transfert d’un seul embryon au stade de blastocyste (embryon âgé de 5 jours) et dans cette situation les chances de grossesse dans notre équipe sont de 49% par transfert.

 

Consultez les témoignages de nos patients