Présentation du centre hospitalier des quatre villes

Situé dans les Hauts-de-Seine (92), aux portes de Paris et non loin des bords de Seine, le centre hospitalier des quatre villes (Saint-Cloud, Sèvres, Chaville et Ville d’Avray), aussi appelé CH4V, est un établissement public de santé, acteur du service public hospitalier.

Financé en grande partie par l’assurance maladie, il emploie environ 1200 agents de la fonction publique hospitalière, agents contractuels de droit public et médecins hospitaliers. Il dispose au total de 598 lits d’hospitalisation complète et places d’hôpital de jour (soins ambulatoires).

Le CH4V est issu de la fusion, prononcée au 1er janvier 2006, du centre hospitalier de Saint-Cloud et du centre hospitalier intercommunal « Jean Rostand » de Sèvres, Chaville et Ville d’Avray. Cette fusion de deux établissements jumeaux, séparés de quelques kilomètres seulement de part et d’autre du parc de Saint-Cloud, consolide une offre de soins de qualité, adaptée aux besoins de la population.

D’importants travaux ont été effectués entre 2012 et 2015 pour permettre le regroupement, en mars 2015, sur le site de Saint-Cloud, des deux maternités et services d’accueil des urgences préexistants sur les sites de Sèvres et de Saint-Cloud.

Des activités de soins réparties sur trois principaux sites

Situé au 141 grande rue, son bâtiment principal est aisément reconnaissable à sa façade, parée depuis 2011 d’une élégante sérigraphie végétale.

Les 246 lits et places de ce site sont ainsi répartis :

  • un service de médecine interne,
  • une unité de gériatrie aigue, comprenant 4 lits dédiés aux soins palliatifs,
  • un service de soins de suite et de réadaptation polyvalents, dont un hôpital de jour de 5 places,
  • une filière complète en médecine addictologique : hospitalisation complète et de jour, soins de suite, consultations spécialisées, accueil familial thérapeutique et un CSAPA (centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie) implanté à Sèvres et à Boulogne-Billancourt,
  • un EHPAD pourvu d’une unité d’hébergement renforcée (UHR) destinée aux résidents atteints de troubles du comportement en lien avec la maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée, ainsi qu’un accueil de jour,
  • des consultations spécialisées,
  • un centre d’imagerie conventionnelle géré dans le cadre d’un groupement avec le centre d’imagerie de l’ouest parisien (CIMOP).

Situé au 1 rue Lauer, le site de Saint-Cloud a été très largement modernisé entre 2012 et 2015. Les derniers bâtiments vétustes, ne répondant plus aux normes de confort et de sécurité, ont cédé la place à un ensemble harmonieux, accueillant et lumineux. Le confort hôtelier et la cohérence du parcours des patients ont été sensiblement améliorés.

Les nouveaux bâtiments s’intègrent parfaitement au cœur historique de Saint-Cloud.

Entrée Saint-Cloud

Les 164 lits et places du site sont ainsi répartis :

  • un pôle femme enfant composé d’une maternité de niveau 2A, avec ses 52 lits dédiés aux suites de couches et suivi des grossesses à risque, un service de néonatalogie de 12 berceaux, un service de gynécologie médicale et chirurgicale, et un centre d’assistance médicale à la procréation,
  • un service de spécialités chirurgicales (orthopédie, digestif, ORL, urologie, gynécologie) permettant l’hospitalisation complète et de jour,
  • un service de médecine interne mobilisant une équipe médicale diversifiée (généralistes, cardiologues, internistes, généralistes, gastroentérologues, rhumatologues, diabétologues),
  • un service d’accueil des urgences fonctionnant H24, assorti d’une unité d’hospitalisation de courte durée,
  • un plateau médico-technique complet : blocs opératoires, laboratoire de biologie médicale, pharmacie à usage intérieur,
  • un centre de dialyse (16 postes),
  • un centre d’imagerie médicale développant toutes les modalités (imagerie conventionnelle, échographie, IRM, scanner, panoramique, mammographie, ..) dans le cadre d’un groupement entre le CH4V et le centre d’imagerie de l’ouest parisien (CIMOP).

Plus de détails sur la composition architecturale de l’hôpital de Saint-Cloud

Enfin, le site des résidences Lelégard à Saint-Cloud (rue Laval et rue Lelégard) comprennent une unité de soins de longue durée (USLD) de 70 lits et un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de 85 places, modernisé en 2019.

Organisation interne : les cinq pôles d’activités

Indépendamment de leur localisation géographique, les activités cliniques et médico-techniques sont organisées en 5 pôles (regroupement de services ou unités), placés sous la responsabilité de médecins chefs de pôle, nommés pour 4 ans par le directeur :

  • Pôle médecine urgences addictologie (resp. docteur Anne Scherrer)
  • Pôle femme enfant (resp. docteur Joëlle Belaisch-Allart)
  • Pôle bloc anesthésie chirurgie (resp. docteur Jean-Michel Garnier)
  • Pôle médico-technique (resp. M Nicolas Gerondeau, pharmacien)
  • Pôle personnes âgées (resp. docteur Cécile Charpentier)

Le GHT des Hauts-de-Seine

Le CH4V est l’établissement support du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) des Hauts-de-Seine.

Les GHT sont une modalité de coopération entre établissements publics de santé, créée et rendue obligatoire par la loi n°2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé. Leur objet principal est la mise en œuvre, par les établissements parties, d’une stratégie territoriale de prise en charge commune et graduée du patient, dans le but d’assurer une égalité d’accès à des soins de qualité. Pour répondre à cet objectif, un projet médical et un projet de soins partagés sont élaborés entre les établissements parties.

Le GHT des Hauts-de-Seine comprend cinq établissements : outre le CH4V, le CH Rives de Seine (Neuilly-Courbevoie-Puteaux), le CH départemental Stell (Rueil-Malmaison), la Fondation Roguet (Clichy) et le centre de gérontologie Les Abondances (Boulogne-Billancourt).

L’ensemble représente environ 2 100 lits et places et emploie près de 3 600 équivalents temps plein.

Au-delà du projet médico-soignant partagé, l’appartenance à un GHT induit des mutualisations de fonctions ou activités cliniques, médico-techniques ou de support.

Le CH4V a ainsi la responsabilité en tant qu’établissement support d’assurer, pour le compte des établissements parties au groupement les quatre fonctions suivantes :

  • la définition d’une stratégie en matière d’achats et la passation des marchés publics,
  • la convergence des systèmes d’information vers un dossier patient informatisé unique,
  • la coordination des plans de formation continue médicale et non médicale,
  • la mise en place d’un management territorial de la qualité et de la sécurité des soins, en vue de la certification conjointe des établissements du GHT par la Haute Autorité de Santé.

La gouvernance de l’hôpital

Entouré d’une équipe de cinq directeurs adjoints, le directeur prend la plupart de ses décisions après concertation avec un directoire composé de sept membres, dont quatre médecins, nommés pour 4 ans. La directrice des soins, membre de l’équipe de direction, est aussi membre de droit du directoire.

Voir la composition nominative du directoire

Le directeur, fonctionnaire hospitalier, est nommé pour 4 années renouvelables par arrêté du directeur du Centre National de Gestion (NB : le CNG est un établissement public national sous tutelle du ministre de la santé et notamment chargé de la gestion statutaire des directeurs d’hôpital et des praticiens hospitaliers). Le directeur du CNG choisit sur une liste de candidats comportant au moins trois noms, proposés par le directeur général de l’Agence Régionale de Santé, après avis du président du conseil de surveillance.

Le directeur recrute ses adjoints, le plus souvent parmi les anciens élèves de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP – Rennes).

Voir l’organigramme de direction

Les principales instances

Un conseil de surveillance se prononce sur la stratégie et exerce le contrôle permanent de la gestion de l’établissement.

Actuellement présidé par Monsieur le Maire de Saint-Cloud, commune siège de l’établissement, il comprend 15 membres répartis en 3 collèges : des élus issus des collectivités territoriales, des représentants du personnel médical et non médical et des personnalités qualifiées, dont deux représentants des usagers. Monsieur le Maire de Sèvres en assure quant à lui la vice-présidence.

Voir la composition nominative du conseil de surveillance

Ce conseil de surveillance délibère notamment sur le projet d’établissement, le compte financier, les coopérations avec d’autres établissements, et donne son avis sur la politique d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins.

La plupart des sujets donnant lieu à avis ou délibération du conseil de surveillance sont soumis au préalable à des instances consultatives du personnel médical et non médical : le comité technique d’établissement (CTE), présidé par le directeur et comprenant 16 représentants élus du personnel non médical ; la commission médicale d’établissement (CME), comprenant une trentaine de représentants du corps médical.

La CME élit un ou une présidente (actuellement : Madame le docteur Joëlle BELAISH-ALLART) pour 4 ans, renouvelables une fois.

La présidente de la CME, vice-présidente et donc membre de droit du directoire, est chargée, conjointement avec le directeur, de la politique d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins, ainsi que des conditions de prise en charge des usagers. Elle élabore avec le directeur le projet médical de l’établissement et en assure le suivi de la mise en œuvre. Enfin, la présidente de la CME coordonne la politique médicale de l’établissement (diffusion et évaluation des bonnes pratiques médicales, coordination de la prise en charge du patient, promotion de la recherche et de l’innovation, élaboration du plan de développement professionnel continu, etc).

D’autres instances spécialisées, pour la plupart obligatoires en vertu de la réglementation, sont mobilisées dans la gestion de l’établissement, au service de la qualité de la prise en charge :

Cellule qualité, identitovigilance et autres vigilances réglementaires (matériovigilance, pharmacovigilance, hémovigilance et sécurité transfusionnelle), lutte contre les infections associées aux soins (ELIAS), commission des médicaments et dispositifs médicaux stériles (COMEDIMS), commission des anti-infectieux (COMAI), etc.

Commission des usagers, comité de lutte contre la douleur (CLUD), comité de liaison alimentation / nutrition (CLAN), etc

Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), commission administratives paritaires locales (CAPL), commission consultative paritaire pour les personnels non médicaux contractuels, commission des soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques (CSIRMT), comité des cadres, etc.

Le projet d’établissement : notre stratégie à 5 ans

Les projets de l’établissement s’inscrivent dans la politique régionale portée par l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France, au travers notamment du projet régional de santé. C’est aussi l’ARS qui autorise et contrôle les activités de l’établissement et lui alloue les financements correspondants. Elle exerce un contrôle sur différents aspects de la gestion de l’hôpital.

 Consultez le PRS Ile-de-France

L’élaboration en 2016 du projet d’établissement 2017-2021 a donné lieu à une réflexion collective sur nos valeurs, notre raison d’être et notre vision du CH4V à l’horizon 2021.

Les valeurs des professionnels du CH4V : service public et laïcité (accessibilité, équité, neutralité, non-discrimination, promotion des droits et obligations des agents publics), qualité et sécurité des soins, humanité et bienveillance (respect, éthique), qualité de vie au travail, ouverture (innovation, communication), esprit d’équipe (culture d’établissement, sentiment d’appartenance).

Sa raison d’être : Le CH4V est un établissement :

  • appartenant au service public et prodiguant aux usagers, en toute sécurité, des soins de qualité, dans des logiques de réseau, de complémentarité et de recherche d’efficience,
  • qui assure à la fois des missions de proximité en réponse aux besoins de la population et des activités spécifiques,
  • et qui doit, pour continuer d’assurer ces missions, veiller à rester attractif et demeurer à l’équilibre budgétaire.

L’ambition des professionnels du CH4V pour les 5 prochaines années : voir le CH4V continuer d’évoluer afin de demeurer ou devenir un établissement :

  • dont la réputation est établie, notamment grâce à des pôles d’excellence en qui les correspondants ont confiance, et où les étudiants choisissent de se former, un lieu riche de sites divers et complémentaires,
  • attractif et accessible, où les usagers se rendent en priorité parce qu’ils se sentent bien traités, bien soignés, et en confiance,
  • où le personnel a plaisir à venir travailler, s’épanouit et se développe dans un cadre accueillant, obtient la reconnaissance de sa valeur professionnelle et développe ses compétences,
  • support et moteur du groupement hospitalier de territoire des Hauts-de-Seine.

Les 10 axes stratégiques du projet d’établissement 2017-2021 :

L’ensemble du projet d’établissement a été élaboré suivant 10 axes stratégiques issus de la réflexion collective.

Chaque pôle ou service a été invité à inscrire ses propres projets dans ces différents axes, à savoir :

  • sécuriser et pérenniser les activités de l’établissement en les inscrivant dans des partenariats tenant compte de la gradation des soins,
  • intégrer la politique qualité aux activités sur le terrain,
  • optimiser le parcours de soins,
  • développer et consolider nos points forts,
  • faire de la politique hôtelière un facteur d’attractivité,
  • privilégier la qualité de vie au travail,
  • s’approprier les technologies de l’information et de la communication et les développer, les intégrer aux modes de prise en charge,
  • développer et consolider les coopérations et les réseaux,
  • favoriser la communication en interne et en externe sur les activités existantes et à venir,
  • moderniser le management.

L’établissement parie sur l’avenir. Les différentes actions programmées dans le projet d’établissement impliquent un effort financier. Près de 20 millions € devraient être dépensés en investissement sur la période couverte par le projet d’établissement. Ce budget sera mobilisé en partie pour la rénovation de l’EHPAD du site Lelégard, puis la modernisation du site de Sèvres.

L’effort porte aussi sur l’évolution de notre systèmes d’information et l’accès aux nouvelles technologies : déploiement du dossier patient informatisé, ouverture à la médecine de ville via la messagerie sécurisée, implantation d’outils de pilotage de l’activité, notamment.

Les différents volets du projet d’établissement

Le projet social accorde une place centrale à la qualité de vie au travail et repose sur des valeurs de compétence, de respect, d’équité et de solidarité. Plusieurs thèmes sont mis en avant comme la formation, l’amélioration des conditions de travail, le renforcement des actions d’aides et de solidarité en faveur du personnel.

Le projet managérial se déploie suivant cinq axes :

  • mieux associer les personnes aux décisions qui les concernent, notamment par des délégations de gestion et la signature de contrats de pôle,
  • accroître la performance de gestion,
  • accompagner l’encadrement dans l’exercice de ses missions,
  • affirmer la responsabilité sociale du CH4V (politique en faveur du handicap, accès des jeunes à l’emploi, lutte contre les discriminations, …),
  • faire entrer la culture à l’hôpital.

Le projet de soins vise à développer les parcours de soins, promouvoir les droits des patients, améliorer la qualité des soins et des services et enfin accompagner l’innovation.

Le projet des résidences a pour ambition de garantir au mieux l’effectivité des droits des personnes âgées, en les accompagnant avec le respect qui leur est dû et en favorisant leur autonomie dans le cadre d’un projet personnalisé.

Le projet hôtelier et d’accueil tend à l’amélioration des conditions d’accueil du patient, à mettre la logistique au service des soins, à faire des locaux un atout pour la prise en charge, enfin à prendre soin des personnels.

Le projet développement durable nous engage à agir en acteur économique responsable, soucieux de notre impact environnemental, notamment lié aux émissions des gaz à effet de serre. Plusieurs actions d’amélioration sont mises en œuvre pour mieux consommer, valoriser nos déchets, favoriser la mobilité durable et maîtriser notre consommation d’énergie.

La qualité et la sécurité des soins sont au cœur de nos préoccupations. Une démarche continue d’amélioration de la qualité s’inscrit dans notre quotidien et dans nos projets.

Tous ces projets ont été approuvés par les instances du CH4V.

Pour en savoir plus ou consulter les documents dans leur intégralité, merci de contacter la Direction de l’établissement direction@ch4v.fr ou 01 77 70 70 01.